Être un interdit bancaire : comment peut-on le savoir ?

Être un interdit bancaire : comment peut-on le savoir ?

Lorsqu’il existe certains incidents de paiement ou bien lorsqu’on se retrouve face à une situation financière difficile au cours d’un prêt, il est fortement possible de devenir un interdit bancaire. Être fiché à la Banque de France, que ce soit dans le Fichier central des chèques (FCC) ou le Fichier des incidents de Remboursement de crédits (FICP), ne permet pas aux souscripteurs de bénéficier d’autres offres spécifiques auprès de leur organisme financier. Mais comment savoir si on est interdit bancaire ?

Les éléments permettant de savoir si on est fiché ou non

Être fiché à la Banque de France peut être la situation la plus difficile à relever pour un titulaire de compte bancaire. Pourtant, un tel cas ne se présente qu’après certains incidents de paiement comme les émissions de chèques sans provision, l’utilisation abusive de la carte bancaire, le surendettement, etc. Le fait d’être interdit bancaire dépend donc de la banque, si jamais elle décide de faire la demande. Mais il peut être aussi judiciaire si l’interdiction provient d’une décision de la justice. Dans ce cas, est-il possible de contracter un micro credit pour interdit bancaire ?

La réponse à cette question dépend entièrement du profil de l’emprunteur. Si jamais il est inscrit au Fichier central des chèques, il doit négocier auprès de son établissement pour demander un nouveau prêt. Si la personne concernée est en situation de surendettement, il se peut que l’organisme de prêt ne lui accorde aucune réponse favorable. Pour en savoir plus, il faut suivre une procédure de demande d’informations.

Les conseils pour demander des informations sur l’interdiction bancaire

La procédure de demande d’informations pour savoir si on est interdit bancaire ou non doit passer par plusieurs étapes, à commencer par la réception d’un courrier de la banque. Cette dernière, souhaitant faire la demande d’interdiction bancaire, doit systématique avertir son client de la situation en lui demandant de remettre tous ses moyens de paiement.

Pour savoir si on est fiché, on doit envoyer directement un courrier à son conseiller si aucune information de la banque n’a été remise. Sinon, on doit faire la demande auprès d’un représentant le plus proche de la Banque de France. Il est également possible de faire la demande en ligne sur le site de cette dernière.

Bien évidemment, le client a le droit de consulter le fichier FICP en ligne parce qu’il s’agit d’une base de données qui regroupe toutes les informations des titulaires de compte qui ont des incidents de remboursement de crédits. Les découverts y figurent également ainsi que les cas de surendettement des particuliers.

Toutefois, il faut noter que l’accès en ligne est exclusivement réservé aux établissements de crédit ou aux sociétés bancaires. Ces organismes ont le droit de consulter ces fichiers afin d’évaluer et d’étudier toute solvabilité d’une personne qui souhaite obtenir un prêt à la consommation ou un prêt immobilier. Pour les particuliers, ils peuvent aussi faire la demande auprès de la Banque de France pour connaître sa situation. Cette démarche peut s’effectuer par courrier afin d’avoir accès au fichier FICP.