Taux et durée maximale de remboursement d’un crédit de trésorerie

Taux et durée maximale de remboursement d’un crédit de trésorerie

Proposé auprès des banques, le crédit trésorerie est une offre financière à court terme. Ce coup de pouce permet de disposer d’une certaine somme sous la main en cas de besoin. Les particuliers tout comme les entreprises peuvent souscrire à cet emprunt. Voici de plus amples détails concernant cette aide pécuniaire bien connue des Français.

Un taux d’intérêt qui change d’une banque à l’autre

Le taux d’usure constitue la limite légale en ce qui concerne les intérêts bancaires. Il s’applique pour le crédit trésorerie. Les institutions peuvent se rémunérer librement du moment que le pourcentage se maintient en dessous du plafond fixé par l’autorité financière compétente. Quelques baromètres économiques avancent que les prêts personnels ont généralement un taux variant entre 1 et 9 %.

Ce chiffre a tendance à augmenter si la durée de remboursement s’allonge. Il faut opter pour 24 mensualités pour verser moins de 3 % d’intérêt. D’autres paramètres sont à tenir en compte. Les petits montants accroissent la rémunération de la banque. Inversement, les grosses sommes maintiennent un pourcentage modéré. Ainsi, un emprunteur souscrivant un crédit de trésorerie à 10 000 euros peut jouir d’un taux inférieur à 3 % s’il s’engage sur 3 ans. La durée de l’accord influence le coût du financement.

Une durée généralement limitée à 36 mois

Le crédit trésorerie est souvent souscrit pour faire face à une difficulté financière passagère. Cette solution permet de renflouer les caisses de l’entreprise. Les particuliers peuvent également compter sur ce système d’aide pour traverser une période ardue. Dans tous les cas, ce produit bancaire est de nature à résoudre un problème d’argent ponctuel. Il devrait être remboursé dans un délai assez court.

Certains emprunteurs préfèrent se libérer de leurs dettes quelques jours ou mois après l’octroi d’un prêt. Ils pourront même anticiper le paiement si le créancier ne s’y oppose pas dans le contrat. Les petites et moyennes entreprises sont nombreuses à jouir de cet avantage. Dans les meilleurs des cas, ces professionnelles peuvent s’acquitter de leur dû sans pour autant subir une pénalité. Elles souscrivent à un prêt pour avoir de l’argent disponible en attendant le paiement émanant de leurs clients.

D’autres détails à connaître sur les prêts de trésorerie

L’intérêt bancaire seul ne suffit pas pour calculer le coût d’un prêt. Il faut ajouter l’assurance ainsi qu’un éventuel frais de dossier. Ces dépenses supplémentaires sont considérées dans le TAEG. Le taux annuel effectif global donne davantage de précision sur la somme que l’emprunteur s’apprête à verser à son créditeur. De toute manière, il faut se pencher sur la teneur du contrat de crédit de trésorerie avant de signer.

Pour la durée, la limite des 3 ans est communément appliquée. Les souscripteurs ont le droit de choisir 12 ou 24 mois. L’idéal serait d’avoir la possibilité de rembourser l’emprunt dès qu’il y a suffisamment d’argent sur la caisse de la société. Les particuliers peuvent recourir à un prêt de trésorerie. Ils le demandent pour éviter d’être à découvert. Cependant, ce sont surtout les entreprises qui font appel à ce système souvent salutaire. Le marché national pèse plus de 17 milliards d’euros.


Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *